From digital giant to real world bully? Glassholes Use Google to Destroy a Restaurant’s Rating

« A woman wearing Google Glass was recently asked to remove the computer—infamous for publicized recordings taken by its entitled owners—before having brunch at a popular East Village restaurant called Feast. In retaliation, the diner and her 3,000 plus Google+ followers have extracted a search engine optimized pound of flesh. »

Via: Glassholes Use Google to Destroy a Restaurant’s Rating.

Glassholes Use Google to Destroy a Restaurant's Rating

LA Times: Google pourrait provisionnerait 30 milliards pour récupérer des entreprises étrangères

… si vous avez envie de créer une startup, c’est le moment de trouver une idée pour leur faire concurrence ou leur être complémentaire.

Via : Google could spend up to $30 billion acquiring foreign companies – Los Angeles Times.

Google could spend up to $30 billion acquiring foreign companies - Los Angeles Times

Hubert Guillaud prend la défense d’Arnaud Montebourg face à Google.

Sur les réseaux, on a passé une bonne partie de la journée du 5 février à se moquer d’Arnaud Montebourg, notre ministre du redressement productif. Tout ça parce qu’il aurait déclaré vouloir faire interdire Google en France si l’entreprise américaine n’acceptait pas d’héberger sur le territoire français les données recueillies sur le territoire français. Déclaration démentie très mollement dans l’après-midi. Mais peu importe, l’information a continué de circuler et la toile française de rire : Arnaud Montebourg, qui porte déjà en lui-même une propension à la cocasserie, menacerait de bouter Google hors de France, c’est en effet très cocasse.

Eh bien ce matin, contrairement à d’habitude, je ne céderai pas à la facilité et je vais prendre la défense d’Arnaud Montebourg.

Via : Un monde sans Google ? « InternetActu.net.

Un monde sans Google ? « InternetActu.net

Un peu dommage de voir Laurent Alexandre comparer Google à Skynet dans le JDD

A la veille de la visite de François Hollande dans la Silicon Valley, c’est vraiment dommage que tout le monde prenne cette attitude défensive – presque négative. Si le numérique marche et si les gens plébiscitent les services qui s’appuient dessus, c’est peut être qu’il y a des choses positives à en tirer. Y aller en pensant que Google c’est le futur Skynet, c’est ne pas comprendre que le numérique n’a pas pour vocation à se substituer à l’humain. La grande transition numérique ce n’est pas le remplacer des activités et des intérêts des gens, c’est leur déplacement.

Laurent Alexandre : « La stratégie secrète de Google apparaît… » – leJDD.fr.

Les salariés de Google se défendent face aux accusations de « gentrification » de San Francisco

Et ils se défendent bien. En fait, le focus sur le Google Bus est sans doute très largement exagéré. Mais en même temps, c’est aussi le symbole sur lequel se reporte la colère des gens qui sont obligés de continuer à prendre des transports en commun de seconde catégorie. C’est un mauvais procès, mais c’est la part émergée de l’iceberg qu’ils croisent dans leur quotidien.

Robert Rossney – Google+ – Okay, I think its getting to be past time to call Rebecca….

 

Two Google Robotics Companies, Boston Dynamics and Schaft, Dominate the DARPA Robotics Challenge

Comme quoi on a raison de soutenir les entreprises européennes de robotique.

Two Google Robotics Companies, Boston Dynamics and Schaft, Dominate the DARPA Robotics Challenge | MIT Technology Review.

Des bus de Google et d’Apple bloqués et vandalisés à San Francisco par des activistes

La transition numérique ne profite pas forcément à tout le monde. Et ceux qui ont le contraste sous les yeux commencent à s’en émouvoir.

Protesters block Google and Apple buses, vandalize one – latimes.com.