Fantastique slide de Eric Schmidt sur les méthodes de Google pour attirer les talents

Recruter les meilleurs talents, à tout prix, en organisant toute l’entreprise autour de cet objectif !

Énormément d’intuitions :

  • réfléchir à sa culture d’entreprise dès l’origine pour pouvoir convaincre les talents qu’elle a un sens et qu’ils peuvent en suivre les règles
  • la plupart des compétences proposées par les diplômes existants seront sans doute dépassés au moment où il sera temps de recruter leurs lauréats
  • les talents créatifs ont besoin de stratégie et non pas d’un business plan qui risque de les brider
  • recruter les meilleurs talents est la chose la plus importante qui soit pour une entreprise, toute l’équipe, à tous les niveaux, devrait y consacrer du temps
  • la communication est aussi importante que la capacité de décision – sauf que la plupart des leaders sont mauvais en communication
  • l’innovation ne se décrète pas, mais elle a besoin d’être autorisée

Curated from fr.slideshare.net

Une réflexion sur « Fantastique slide de Eric Schmidt sur les méthodes de Google pour attirer les talents »

  1. Le travail connait une révolution sociologique inédite et majeure, et il est fascinant de voir comment elle ne se limite pas seulement aux grandes entreprises du net, mais irrigue tous les secteurs, toutes les structures, toutes les entreprises.

    La génération X a déjà été remplacée par la génération Y qui elle même est supplantée par la génération Z, qui demain sera remplacée par une génération qui n’aura jamais entendu parler de MySpace, de la 3G ou peut être même de l’iPhone, enfants de la crise autant que du numérique
    Ils veulent plus de responsabilités plus vite, favorisent les prises de décisions rapides, effacent la frontière travail/vie privée, intègrent à part entière le plaisir dans leur travail… Demain, le travail sera donc plus collectif, moins hiérarchique et davantage collaboratif, ce qui ira de pair avec plus d’autonomie et de responsabilité

    Ces valeurs sont totalement intégrées dans l’organisation interne des entreprises de la Silicon Valley, comme le montrent les slides du CEO de Google. Pensons encore aux devises de Facebook: Move Fast and Break Things, Fail Harder ou encore Done is Better Than Perfect. Mark Zuckerberg et Sheryl Sandberg n’ont pas de bureaux : ils sont au milieu de l’open-space avec l’ensemble des équipes, et tous les employés de Facebook peuvent être en contact avec eux. Tous les bureaux du monde sont d’ailleurs organisés de la même façon : les équipes des différents départements sont en contact physique permanent.

    La réaction que m’inspire cette présentation est la suivante: le travail change par le bas, directement par les employés issus d’une nouvelle génération. Comment les structures traditionnelles, classiques sauront prendre ce virage et en tirer partie? Le chemin semble long quand on pense aux organisations internes et aux méthodes managériales des grandes entreprises françaises (et a fortiori européennes) !

Répondre à HB Annuler la réponse.