Blablablacar ou l’autocar ? Avec des bus à 5 euros, est-il encore de la partie ?

« Qui aujourd'hui a encore les moyens de prendre le train ? » Frédéric Mazzella (BlaBlaCar)

Bonne interview de Frédéric Mazzella repérée par Nicolas Colin dans La Tribune, à un moment important puisque cette société s’est surtout développée à destination des gens qui ne peuvent pas se permettre financièrement de prendre le train. Mais que se passe-t-il s’ils peuvent prendre le bus ? A moins que Blablablacar ne se mette également au bus. Ou n’adapte ses tarifs. Les solutions sont nombreuses et leur expansion internationale devrait de toute façon les protéger.

L’article est ici : « Qui aujourd’hui a encore les moyens de prendre le train ? » Frédéric Mazzella (BlaBlaCar).

2 réflexions sur « Blablablacar ou l’autocar ? Avec des bus à 5 euros, est-il encore de la partie ? »

  1. Blablacar prétend se placer sur le terrain de l’économie collaborative, à la différence d’Uber qui, selon M. Mazzella, a simplement trouvé « une autre manière de faire du business ». Il est en fait intéressant de voir quelle sera la position de la start up si la libéralisation du marché du transport par autocar, telle qu’annoncée par le Ministre de l’économie, aboutit. Si Blablacar se positionne sur le trajet par bus (peu probable à mon avis), la logique commerciale semblerait prendre le pas, obligeant la start up à réorienter sa communication. Mais à mon sens, une telle réforme permettra surtout de mettre en lumière les véritables motivations des usagers qui utilisent Blablacar: participation à l’économie collaborative (ce que soutient la start up) ou simples économies, peu importe finalement le moyen de transport (motif qui les feront se détourner de blablacar le jour où la SNCF lancera des trajets par autocar à des prix sans doute attractifs).

  2. pour répondre au commentaire précédent,nous venons de lancer le concept du cobusage ( utilisation du bus avec philosophie du covoiturage)!

Laisser un commentaire